Quels sont les effets secondaires de la pilule Cerazette ?

Oui, comme c’est le cas des autres pilules contraceptives, toutes catégories et générations confondues, la pilule Cerazette réserve certains effets secondaires. Des conséquences qui, dans la plupart des cas, poussent certaines femmes à se tourner vers un autre moyen de contraception. Qu’en est-il justement des effets indésirables de cet anovulant ?

Cerazette, les effets secondaires habituels auxquels on peut s’attendre

Quel que soit le médicament concerné, les effets secondaires qu’il réserve se manifestent en fonction des prédispositions de chaque individu. Pour sa part, la pilule dite microdosée ou uniquement à progestatif Cerazette offre déjà l’avantage d’être mieux tolérée par les utilisatrices par exemple âgée de plus de 35 ans, souffrant du diabète ou encore d’obésité. Néanmoins, les effets indésirables, elle en présente également et ceux-ci ne doivent pas être négligés. Des conséquences qui sont souvent des saignements, des maux de tête, des nausées, puis des acnés, des douleurs au sein ou encore des changements d’humeur. Les hémorragies irrégulières atteignent plus l’utilisatrice dans 40 % à 50 % des cas.

D’autres conséquences se manifestent également selon les cas : les plus occasionnelles sont les infections vaginales, des troubles liés au port des lentilles de contact, des vomissements, l’alopécie, les kystes de l’ovaire ou encore la fatigue. Plus rarement, l’usage de ce type de pilule peut causer un rash, des urticaires ou encore un érythème noueux.

Cerazette et le surdosage

Les cas de surdosage de Cerazette sont aussi rares. Et dans la mesure où son dosage prescrit est dépassé, les effets néfastes ne sont pas graves. Ces derniers restent des nausées, des vomissements, ou encore des hémorragies vaginales, qui peuvent être arrêtés par un traitement symptomatique.

Quels sont les effets secondaires de la pilule Cerazette ?

Attention aux éventuels Cerazette génériques

Afin de réduire les effets néfastes, achetez la molécule originale de Cerazette. En effet, les versions génériques s’avèrent souvent moins chères et dans le cas présent, les effets indésirables liés à leur prise sont souvent considérables, comme les douleurs pelviennes.

Une pilule de 3ème génération avec des risques

La pilule contraceptive Cerazette présente aussi des effets secondaires typiques aux pilules de 3ème génération. Des effets graves pouvant provoquer dans certains cas un cancer du sein ou une thrombose. Pourtant, cet anovulant a la particularité de ne provoquer aucune prise de poids et de surcroît il ne réserve aucun risque vasculaire.

Contre-indications de votre pilule

Malgré tout, cet anovulant est ainsi contre-indiqué dans certains cas. Évitez de la prendre lorsque vous souffrez de kystes fonctionnels des ovaires, de fibrome ou encore d’endométriose ; faites de même si vous avez vécu auparavant un accident thromboembolique veineux, ou lorsque celui-ci est en cours, puis quand vous souffrez d’hépatite, ou que vous ayez des antécédents d’hépatite, ou encore quand vous présentez un terrain cancérigène pouvant être développé par les progestatifs. Sinon, évitez de combiner la Cerazette avec d’autres médicaments à base de millepertuis. En cas de grossesse extra-utérine, diabète et ictère, une surveillance ainsi que des analyses médicales se veulent particulièrement importantes durant votre traitement.

Enfin, n’hésitez pas à consulter l’avis des utilisatrices sur la pilule Cerazette.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.